Tous les articles scientifiques

Nous faisons face à une augmentation importante de la prévalence de la myopie dans le monde, touchant de façon prépondérante l’Asie. Dans les grandes métropoles, Singapour, Taïwan et Tokyo par exemple, la prévalence de la myopie chez les jeunes adultes est supérieure à 80%, avec des taux de myopie forte de près de 20%. La ­patho­génie de la myopie forte est complexe, d’une part parce que la définition de la myopie forte n’est pas consensuelle, d’autre part parce que la…

La myopie s’installe soit dans la petite enfance, soit à l’adolescence, et progresse régulièrement (de 0,5 à 1 dioptrie par an) pour se stabiliser vers l’âge de 25 ans [1]. Le degré final est d’autant plus fort que la survenue est précoce. Ainsi, les myopies déclenchées dans l’enfance ont un fort potentiel d’évolution vers la myopie forte et leur contingent de complications. Un des enjeux actuels du dépistage visuel est ainsi la mise en évidence précoce de la myopie.

La myopie forte est la première cause de néovascularisation du sujet de moins de 50 ans. La survenue précoce des néovaisseaux choroïdiens dans la vie et la baisse d’acuité visuelle qu’ils entraînent affectent grandement l’activité professionnelle des patients, avec un impact socio-économique important, surtout en Asie où la prévalence de la myopie forte est importante. Malgré l’avènement des anti-VEGF, le pronostic des néovaisseaux choroïdiens du myope reste mauvais à…

Depuis l’apparition de l’OCT à la fin des années 2000, la découverte, la compréhension et la prise en charge des pathologies maculaires du myope fort ont beaucoup ­progressé. Bon nombre de ces pathologies maculaires sont chirurgicales. L’OCT permet souvent de faire le diagnostic quand le fond d’œil reste difficile à analyser chez ces patients. Il est devenu un instrument incontournable pour poser l’indication opératoire et pour le suivi postopératoire. Il tend aussi à…

Une jeune femme âgée de 29 ans se présente en consultation pour une baisse d’acuité visuelle bilatérale progressive de près et de loin, associée à une gêne à la conduite nocturne et en conditions de luminosité intense. Elle présente comme antécédents, une hyperferritinémie et une anémie chronique par carence martiale, supplémentée en fer en cours d’exploration.

La sarcoïdose, encore appelée maladie de Besnier-Boeck-Schaumann, est une pathologie inflammatoire chronique multisystémique d’étiologie inconnue et caractérisée par la présence histologique d’un granulome épithélioïde gigantocellulaire sans nécrose caséeuse. L’atteinte oculaire représente 11,8% des causes d’uvéites. Elle se manifeste plus fréquemment chez la femme, avec 2 pics d’apparition entre les âges de 25 et 29 ans et de 65 et 69 ans.

Les lentilles rigides « gardent la cote » : moins souvent adaptées que les lentilles souples, elles apportent une correction de meilleure qualité, une sécurité qui les font préférer chez les enfants, et un confort meilleur – passé la période d’adaptation – en cas de sécheresse modérée. L’adaptation est plus technique et repose sur des principes simples pour le choix du matériau, du diamètre, des rayons centraux et périphériques, de la puissance, et des solutions…

Un homme âgé de 52 ans se présente pour une photophobie et une baisse d’acuité visuelle bilatérale et progressive depuis 2 semaines. Son seul antécédent médical notable est une infection chronique par le VIH bien contrôlée sous trithérapie, avec une charge virale indétectable et des CD4 supérieurs à 200/mm3

Manifestations à venir

Articles du dernier dossier paru :

Myopie forte

Ophtalmologistes

à partir de
40
an
  • Abonnements comprenant 9 numéros des Cahiers d'Ophtalmologie
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site