Samsung Bioepis rassure sur son biosimilaire du ranibizumab

Lors du congrès Euretina, qui s’est tenu virtuellement du 9 au 12 septembre, la société biopharmaceutique Samsung Bioepis a présenté une analyse post-hoc des résultats d’une étude de phase 3 sur son Byooviz™ (biosimilaire du ranibizumab). Dans celle-ci, un total de 634 patients ont été randomisés pour recevoir des injections intravitréennes mensuelles de 0,05 ml soit de 0,5 mg de Byooviz, soit de 0,5 mg de Lucentis®.

L’analyse post-hoc des résultats jusqu’à la semaine 52 révèle que l’âge initial, la meilleure acuité visuelle corrigée (BCVA), l’épaisseur du sous-champ central (CST) et la taille totale de la lésion sont associés à l’acuité visuelle et aux résultats anatomiques lors de la prise en charge de la DMLA avec Byooviz ou le ranibizumab de référence. Une étude de sous-groupes a en outre été menée sur les changements de BCVA au début du traitement et à la semaine 52, en fonction des facteurs de base associés, et montre des résultats similaires entre les deux traitements. Ce qui, souligne Samsung Bioepis dans un communiqué, soutient « davantage l’efficacité clinique équivalente ». Byooviz a été approuvé par la Commission européenne en août 2021.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous