Presbytie

Il existe 20 millions de personnes presbytes en France, avec 700 000 nouveaux patients chaque année. Alors que la demande en chirurgie réfractive de la presbytie ne cesse d’augmenter, le désir de ne plus porter de lunettes chez les patients présentant souvent un long passé de troubles oculomoteurs est également de plus en plus présent et fait ­partie des questions fréquentes en consultation de strabologie. Les patients adultes ­strabiques ne sont pas rares et on considère que le strabisme de l’adulte touche 3 à 4% de la population dans les pays occidentaux, et l’amblyopie 1…

La technique du presbylaser est sans doute l’approche la plus logique et la moins invasive pour traiter la presbytie des patients avant 60 ans. Néanmoins, le concept de varifocalité cornéenne nécessite de réaliser un profilage adéquat des patients et de respecter certaines règles d’exécution. Le compagnonnage et le respect de recommandations techniques en partie spécifiques de la plateforme laser sont des points primordiaux pour bien débuter cette activité.

Les implants multifocaux et à profondeur de champ étendue constituent le moyen le plus efficace et le plus stable dans le temps pour corriger la vision de loin, de près et, plus récemment, intermédiaire de nos patients. Ils permettent non seulement de restaurer une acuité visuelle utile dans le cadre de la ­chirurgie de la cataracte, mais aussi de compenser la presbytie dans le cadre d’une chirur­gie réfractive par extraction de cristallin clair.

S’il est fait, en France, un usage des verres progressifs deux fois plus élevé que la moyenne mondiale (près de 2 presbytes sur 3 comparé à environ 1 sur 3), il y est aussi de tradition de proposer aux presbytes des additions très élevées. Depuis de nombreuses années, les prescriptions d’addition ont tendance à sur-corriger le besoin des patients, à tel point que l’on estime que les Français sont en moyenne 0,50 dioptrie plus presbytes que leurs voisins anglais ou allemands... sans qu’aucune explication démographique ou morphologique ne puisse y être donnée ! L’objet…

La chirurgie de la presbytie est devenue un sujet suscitant de plus en plus d’intérêt en chirurgie réfractive. Plusieurs techniques sont proposées à l’heure actuelle. Le principe optique commun à ces techniques est de compenser la perte du pouvoir accommodatif liée à l’âge en augmentant la profondeur de champ et ainsi diminuer la dépendance aux verres correcteurs en vision de près, tout en conservant une focalisation satisfaisante en vision de loin.

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site