Implants

Le « piggy-back » chirurgical est la mise en place, dans un même temps ou dans un second temps chirurgical, d’un implant dans le sulcus chez un patient pseudophake. Depuis quelques années, des implants dédiés à ce positionnement suprasacculaire sont apparus sur le marché et permettent dorénavant d’envisager ces techniques en pratique courante.    

Aborder le sujet des implants du futur est un exercice de prospective toujours risqué : combien d’innovations présentées comme majeures se sont finalement révélées sans lendemain ! Cependant les fabricants continuent leurs recherches et explorent toutes les pistes afin de proposer aux patients des produits au plus près de leurs besoins, associant performance et tolérance.

Les implants multifocaux et à profondeur de champ étendue constituent le moyen le plus efficace et le plus stable dans le temps pour corriger la vision de loin, de près et, plus récemment, intermédiaire de nos patients. Ils permettent non seulement de restaurer une acuité visuelle utile dans le cadre de la ­chirurgie de la cataracte, mais aussi de compenser la presbytie dans le cadre d’une chirur­gie réfractive par extraction de cristallin clair.

Les progrès associés de la technologie de phacoémulsification, la standardisation à venir du geste que va compléter la technologie femtoseconde, le grand choix d'implants corrigeant toutes les amétropies sphéro-cylindriques (hormis celles liées à des irrégularités cornéennes) et le grand choix d'implants multifocaux permettent souvent au patient de mieux voir qu'avant l'apparition même de la cataracte, et donc l'affranchissement de toute correction optique dans au moins 90 % des cas, avec pour conséquence des taux de satisfaction extrêmement élevés.

La pose d'implants cosmétiques iriens peut entraîner des comorbidités majeures et persistantes (décompensation endothéliale, glaucome, uvéite, hyphéma, cataracte) et il faut avertir les patients des risques de ces interventions réalisées à l'étranger. Ceux qui ont des implants cosmétiques iriens doivent avoir un examen ophtalmologique approfondi et se voir proposer une explantation aussi rapidement que possible.

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site