Rétinopathie diabétique : les effets de l’aflibercept à deux ans

Une nouvelle étude s’est penchée sur l’effet des injections d’aflibercept sur la rétinopathie diabétique non proliférative (RDNP) (voir CDO 245). Celle-ci visait à savoir si des injections régulières d’anti-VEGF pouvaient faire gagner au moins deux niveaux sur l’échelle de sévérité de la rétinopathie diabétique sévère, réduire le nombre de complications et diminuer le nombre d’œdèmes maculaires centraux. Les scientifiques ont donc séparé 402 adultes atteints de RDNP (47 ou 53 sur l’échelle de gravité, sans œdème maculaire diabétique, et acuité visuelle de minimum 20/40) en trois groupes.

Le premier a reçu une injection intravitréenne d’aflibercept 2 mg tous les mois pendant 3 mois, puis 8 semaines plus tard, puis toutes les 16 semaines. Le deuxième a reçu une injection intravitréenne d’aflibercept 2 mg tous les mois pendant 5 mois, puis toutes les 8 semaines, avec un protocole pro renata commençant à la 56e semaine. Pour les participants du troisième groupe, l’injection était simulée. Au bout de 24 semaines, l’amélioration de deux niveaux sur l’échelle de sévérité était observable pour 58,4% des yeux des deux premiers groupes contre seulement 6% dans le groupe témoin. À 52 semaines, elle était présente dans 65,2% des yeux du premier groupe, 79,9% des yeux du deuxième groupe et 15% de ceux du troisième. À 100 semaines, les chiffres sont passés respectivement à 62,2%, 50% et 12,8%. En outre, à cette même échéance, les complications menaçant la vision et/ou les œdèmes maculaires centraux étaient plus nombreux au sein du groupe placebo : 50,4% des yeux concernés contre 16,3% des yeux du premier groupe et 18,7% des yeux du deuxième. Aucune différence d’acuité visuelle n’a cependant été notée entre les groupes au bout de deux ans… « Un suivi à plus long terme de cette approche pourrait donc être perspicace », estiment les chercheurs.

Brown DM, Wykoff CC, Boyer D et al. Evaluation of Intravitreal Aflibercept for the Treatment of Severe Nonproliferative Diabetic Retinopathy: Results From the PANORAMA Randomized Clinical Trial. JAMA Ophthalmol. Published online August 05, 2021

Figure : La proportion des yeux atteints de complications menaçant la vision (VTC) et/ou d’œdèmes maculaires centraux (CI-DME) est nettement plus importante dans le groupe placebo que dans les deux groupes traités par aflibercept 52 et 100 semaines après le traitement. Entre ces deux derniers groupes, celui traité à l’aflibercept toutes les 8 semaines puis selon un traitement pro renata obtient de moins bons résultats en termes de complications.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous