Rétine médicale

Certaines affections, telles que les palissades, les trous et les déchirures, peuvent entraîner des baisses d’acuité visuelle pouvant aller jusqu’à la cécité. Si le traitement préventif au laser permet de réduire le risque de survenue d’un décollement de rétine, il n’est cependant pas approprié à toutes les lésions et dans certains cas, il conviendra d’adapter la prise en charge au cas par cas car il n’existe aucune recommandation avec un niveau de preuve suffisant pour guider les pratiques.

S’il est actuellement facile de visualiser et d’analyser les petits vaisseaux de la rétine, il reste en revanche impossible de visualiser in vivo les petits vaisseaux cérébraux. La rétine et le cerveau partagent une origine embryologique commune et des barrières hématotissulaires semblables. L’examen des petits vaisseaux de la rétine permet ainsi d’obtenir des informations sur l’intégrité de l’arbre vasculaire cérébral. Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) surviennent le plus souvent chez des patients hypertendus âgés de plus de 50 ans. Dans ces cas, l’examen…

La relation exponentielle entre le diamètre des vaisseaux et leur conductance (loi de Poiseuille) souligne l’importance d’une mesure de haute précision des diamètres vasculaires. L’avènement de l’imagerie par tomographie par cohérence optique (OCT) dans les années 1990, puis de l’ophtalmoscopie par optique adaptative (OOA) dans les années 2000, a rendu directement observables les structures microscopiques de la rétine. L’OA consiste à corriger en temps réels les aberrations optiques avec un miroir déformable, permettant dans le cas de l’ophtalmoscopie d’atteindre la…

Les télangiectasies maculaires, ou MacTel (Macular Telangiectasia,) de type 2 correspondent à une dégénérescence vasculaire et neurogliale bilatérale de la rétine maculaire. Celle-ci se manifeste par l’association d’une atrophie de la rétine à des dilatations télangiectasiques de la maille capillaire maculaire qui commence en temporal de macula. Les symptômes apparaissent habituellement vers l’âge de 50 ans. Il s’agit d’une dégradation de la vision centrale qui s’approfondit très lentement.

Dernier dossier paru : 
Maladies vasculaires rares de la rétine
Coordinateur : Valérie Krivosic

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site